Accueil / Actualité immobilière / Statistiques immobilières du 1er trimestre de 2022 : À 100 miles à l’heure avant un ralentissement?
La Minute de l'immobilier du 1er trimestre de 2022 - image de Gatineau La Minute de l'immobilier du 1er trimestre de 2022 - image de Gatineau

Statistiques immobilières du 1er trimestre de 2022 : À 100 miles à l’heure avant un ralentissement?

Publié le 16 mai 2022

Une hausse marquée du prix des propriétés, des délais de vente à leur plus bas, un inventaire toujours très réduit… le premier trimestre de 2022 s’est inscrit dans la continuité des tendances de l’année dernière. 

Les premiers mois du calendrier ont aussi été le théâtre de plusieurs actions visant à contenir la ferveur du marché et de l’inflation, et à venir en aide aux premiers acheteurs : hausse du taux directeur, dévoilement du programme CELIAPP, etc. Avec toute l’information qui circule dans les médias, il peut être difficile d’y voir clair et d’en dégager l’important. Pour faire le point sur la situation du marché immobilier au Québec, voici notre analyse des données statistiques du premier trimestre de 2022 : la Minute de l’immobilier. 

Sommaire : 

L’état du marché immobilier à la fin de 2021 

Pour bien contextualiser le présent, il faut se remémorer le passé. Effectuons donc un rapide retour en arrière sur les statistiques de la fin de l’année 2021. 

L’inventaire des propriétés : Le nombre de propriétés sur le marché à l’échelle de la province avait baissé de 39 %1 par rapport à l’année précédente. 

La demande des acheteurs : L’année 2021 a été marquée par un inventaire en déclin, qui n’arrivait pas à répondre à la quantité élevée de personnes à la recherche d’une propriété. 

Le prix de vente : Selon le radar immobilier de JLR, le prix médian des unifamiliales au Québec continuait de croître et atteignait 340 000 $ lors des derniers mois de 2021, une augmentation de 15,3 % par rapport à la même période en 2020. Dans la région métropolitaine de Montréal, le prix médian pour l’unifamiliale se chiffrait à 500 000 $2

La surenchère : Près du tiers des clients de la base de données DuProprio avaient signifié avoir vendu leur propriété plus cher que le dernier prix annoncé sur DuProprio.com

Les délais de vente : En moyenne au 4e trimestre de 2021, il fallait compter 51 jours pour trouver un acheteur pour notre propriété au Québec, soit 6 jours de moins qu’en 20203

Consultez le premier article de la Minute de l’immobilier pour obtenir un portrait complet du marché de 2021, et plus spécifiquement du dernier trimestre de l’année. 

Un inventaire toujours très bas 

Les propriétés en vente au Québec ont continué à se faire rares au début de l’année 2022. Environ 6 000 propriétés de moins ont été mises en vente au premier trimestre, en comparaison avec la même période en 2021 !4 Le nombre réduit de nouvelles inscriptions s’explique par la vigueur du marché, qui a atteint des sommets au premier trimestre de 2022. La principale cause est le manque criant d’inventaire, 28 % moins important qu’à la même période en 2021. Ce débalancement du marché a eu pour effet de refroidir les ardeurs de plusieurs propriétaires désireux de vendre leur propriété, car ils se retrouvaient maintenant dans l’incapacité de trouver une nouvelle habitation. 

Nombre de propriétés sur le marché dans les régions métropolitaines du Québec au premier trimestre de 2022

Croissance soutenue du prix de vente 

L’inventaire réduit a entraîné une diminution du nombre de transactions immobilières de propriétés, s’établissant à 17 % de moins qu’au premier trimestre de l’année précédente5. Alors que le registre foncier recensait 30 223 transactions de type résidentiel de janvier à mars 2021, les premiers mois de l’année 2022 n’ont enregistré que 24 950 ventes6

Cela a eu pour effet de faire bondir encore davantage le prix de vente. Du côté des unifamiliales, on remarque une augmentation de 21 %, alors que les condominiums et les plex ont quant à eux gagné 19 % en moyenne au niveau provincial par rapport au prix médian de la même période en 20217. Ces variations, compilées par le radar immobilier de JLR, placent donc le prix médian des unifamiliales à 365 000 $, des condos à 355 465 $ et des plex de toutes tailles à 450 000 $ au premier trimestre de l’année8.  

Prix de vente médian des maisons unifamiliales dans les régions métropolitaines du Québec au premier trimestre de 2022

Et la palme de l’augmentation revient à… 

… La région métropolitaine de Sherbrooke et son marché de condominiums qui, selon le radar immobilier de JLR, a affiché un prix médian 48 % plus élevé que celui des trois premiers mois de 2021 ! Les deuxième et troisième places du palmarès sont occupées par le marché des condos de la région de Gatineau (+36 %) et celui des unifamiliales de Salaberry-de-Valleyfield et des environs (+32 %), deux secteurs témoins d’un important boom immobilier en début d’année9

Délais de vente : un sentiment de déjà vu 

De janvier à mars de cette année, les délais de vente ont effectué un retour à leur plus bas niveau de l’an dernier. Au premier trimestre de 2022, le délai de vente moyen des maisons unifamiliales a été réduit de 67 jours à seulement 48 jours10. On pouvait aussi s’attendre à vendre son condo rapidement : les propriétaires québécois de ce type de bien n’ont eu besoin que de 51 jours pour arriver à leur fin11. Quant aux immeubles à logements multiples, la vente s’est effectuée 8 jours plus rapidement qu’au premier trimestre de 2021, pour une durée moyenne de 70 jours sur le marché dans la province12.

La différence la plus marquée entre les périodes de janvier à mars 2021 et 2022 s’observe chez les propriétés unifamiliales de la région de Sept-Îles, qui se sont vendues en moyenne 60 jours plus tôt cette année13. Mention honorable à Victoriaville et ses périphéries pour qui la demande élevée des acheteurs a fait diminuer le délai de vente des condos de 45 jours par rapport à la même période l’an dernier14 ! 

Délai de vente moyen dans les régions métropolitaines du Québec au premier trimestre de 2022

Hausse du phénomène de surenchère 

Si le terme « surenchère » était déjà sur toutes les lèvres en 2020 et 2021, le début de l’année 2022 a vu le phénomène prendre encore davantage d’ampleur au Québec. Les acquéreurs des propriétés d’un peu moins de la moitié des clients DuProprio ont offert un prix d’achat supérieur au dernier prix affiché sur l’annonce15. En comparaison, seulement près du tiers des propriétaires ayant réalisé leur projet de vente avec DuProprio l’ont fait en situation de surenchère au plus fort de l’année 202116.  

Le choix de se mettre en vente s’est avéré payant pour les 41 % de propriétaires ayant profité de la surenchère de janvier à mars 2022 : le prix de vente final a en moyenne été supérieur de 6,1 % au dernier prix affiché sur DuProprio.com17

Pourcentage de surenchère chez les clients DuProprio dans les régions métropolitaines du Québec au premier trimestre de 2022

Vendre sans intermédiaire en contexte de surenchère, c’est faisable ? 

Les clients DuProprio ont prouvé à maintes reprises que oui ! La clé du succès ? Être bien préparé, négocier et choisir l’offre qui fait son bonheur. DuProprio propose tout l’accompagnement nécessaire pour mener à bien son projet de vente dans un marché en ébullition. L’accès au soutien des coachs en immobilier permet aux vendeurs d’établir la meilleure stratégie de prix en fonction de leurs objectifs, tandis que l’accès à l’assistance téléphonique des notaires18 permet d’obtenir des conseils dans la gestion des offres multiples. Découvrez nos forfaits ! 

Zoom sur les régions les plus chaudes 

L’attrait de la région s’est encore confirmé en début d’année, malgré le retour graduel au travail en présentiel dans plusieurs grandes villes du Québec. Portrait de la situation, en comparaison avec le premier trimestre de 2021, selon le Radar immobilier de JLR et les données statistiques de DuProprio : 

Gatineau, la championne de la hausse des prix 

C’est dans la région métropolitaine de recensement de Gatineau en Outaouais que l’augmentation des prix a été la plus marquée jusqu’à présent cette année. Le marché immobilier en surchauffe dans la ville et ses périphéries a fait bondir le prix des condos de 36 %, des maisons unifamiliales de 30 % et des habitations multilogements de 29 % par rapport au premier trimestre de 202119. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que 52 % des clients DuProprio de la région de Gatineau aient affirmé avoir vendu en surenchère20

Montréal, la plus dispendieuse 

Sans surprise, c’est dans la région métropolitaine de Montréal que l’on retrouve encore le prix médian le plus dispendieux pour une maison unifamiliale. Atteignant 520 000 $ au premier trimestre de 2022 selon les chiffres de JLR Solutions foncières, il s’agit d’une augmentation de 22 % sur le prix de vente médian de la période de janvier à mars 2021. Les condos et les plex n’ont pas été en reste, ayant connu de leur côté une hausse de 17 % pour atteindre respectivement 385 000 $ et 700 000 $21.  

L’intérêt des acheteurs vers les banlieues a continué de profiter aux périphéries de l’île de Montréal, qui ont vu leurs délais de vente moyens diminuer davantage pour atteindre 31 jours seulement pour les unifamiliales sur la Rive-Sud, sur la Rive-Nord et à Vaudreuil-Soulanges22. Le phénomène de surenchère s’est aussi fait ressentir grandement dans les couronnes, particulièrement dans les villes de Laval, de la Rive-Sud et de la Rive-Nord qui ont toutes affiché des pourcentages de surenchère excédant 50 % chez les clients DuProprio23

Saguenay, la sous-estimée 

Le marché immobilier du Saguenay–Lac-Saint-Jean, longtemps à l’avantage des acheteurs, connait depuis peu une tout autre réalité. L’engouement pour la région s’est fait ressentir au premier trimestre chez tous les types de propriétés. L’unifamiliale et le plex ont vu le prix de vente médian continuer de croître, avec des augmentations de 8 % et 6 % respectivement24. Bien que le parc immobilier de condominiums de la région soit restreint, sa popularité est en progression — le prix médian a bondi de 24 % de janvier à mars 202225

Trois-Rivières, la championne de la surenchère 

C’est dans cette municipalité de la Mauricie et dans ses banlieues que l’on a constaté la plus forte surenchère chez les clients DuProprio au premier trimestre : 56 % d’entre eux ont affirmé avoir vendu au-dessus du dernier prix affiché26 ! Ces ventes se sont fait rapidement et à gros prix : 29 jours plus vite en périphérie de Trois-Rivières que dans la période du premier trimestre de 202127, et 25 % plus cher en moyenne pour les unifamiliales et les condos du secteur28

Québec, l’effervescente 

La population de la région de la Capitale-Nationale a profité d’un marché de vendeurs qui a aidé 35 % des clients DuProprio du secteur à vendre au-delà du dernier prix affiché sur le site au premier trimestre de 202229. Des délais de vente raccourcis — 22 jours de moins pour l’unifamiliale, 17 pour les condos et 4 pour les plex — ont témoigné de l’engouement des acheteurs, spécialement sur la Rive-Sud et dans la périphérie nord de Québec30.  

Sherbrooke, la surchauffée 

À Sherbrooke, en Estrie, un marché immobilier en surchauffe a particulièrement profité aux propriétaires de condos, qui ont vendu à un prix médian 48 % plus élevé qu’au premier trimestre de 202131. Du côté des propriétés unifamiliales et des plex, une augmentation de 19 % a été constatée pour la même période32. Les délais de vente se sont raccourcis pour ces deux types d’habitations, mais spécialement pour les multilogements qui se sont vendus en moyenne 39 jours plus rapidement dans la région33.  

Certaines autres grandes municipalités et leurs périphéries se sont démarquées avec une hausse significative du prix médian des unifamiliales sur leur territoire : Granby (+31 %), Shawinigan (+30 %) et Sorel-Tracy (+30 %)34. Rien pour déplaire aux propriétaires dans ces régions !

Dans la boule de cristal : l’analyse des tendances 

Depuis le début la pandémie, le marché s’est transformé pour devenir de plus en plus avantageux pour les vendeurs. La demande des acheteurs a certes été très soutenue depuis 2020, mais la diminution de l’offre de propriétés, effective presque à tous les mois, a accéléré le phénomène. Bien que l’inventaire demeure très bas, on observe depuis les quatre derniers mois une constance dans le nombre de propriétés mises en vente sur les principales plateformes immobilières. En d’autres mots, l’offre de propriétés s’est stabilisée.   

Si ces conditions de marché perdurent et qu’on ajoute à cela la hausse des taux hypothécaires engendrés par les ajustements récents — et fort probablement futurs — du taux directeur par la Banque du Canada, les prochains mois pourraient s’avérer un baromètre pour la suite de 2022. Nous pourrions assister à un ralentissement de la hausse des prix de vente, qui a été à son plus fort dans les deux dernières années. 

Variations du taux directeur en date de mai 2022

Vendre en position de force 

Malgré les tendances qui semblent se dessiner, personne ne peut prédire l’avenir. Toutefois, si vous souhaitez bénéficier d’un marché encore très favorable aux vendeurs, c’est le bon moment d’afficher votre propriété.

L’équipe de DuProprio et ses outils d’accompagnement et de visibilité vous aide à réaliser la vente de votre propriété à votre rythme et sans commission à payer. Apprenez-en plus sur nos services en discutant avec l’un de nos conseillers en composant le 1-866-387-7677 ou visionnez notre vidéo d’information du confort de votre foyer. 

Pour connaitre les futures analyses de la Minute de l’immobilier de DuProprio, suivez-nous sur Facebook ! 

Un projet de vente? On peut vous aider! Voir la vidéo
1. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne de la variation de l’inventaire des propriétés résidentielles en vente pour l’ensemble de la province entre 2020 et 2021. 2. Prix médian des ventes des unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) au 4e trimestre de 2021 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 3. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des propriétés résidentielles au 4e trimestre de 2020 et 2021. 4. DuProprio et APCIQ : mises en vente des propriétés résidentielles pour l’ensemble de la province entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 5. Pourcentage de variation du nombre de ventes d’unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) au 1er trimestre entre 2021 et 2022 — Adaptation de données provenant du Radar immobilier de JLR.ca. 6. Variation du nombre de ventes d’unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) au 1er trimestre entre 2021 et 2022 — Adaptation de données provenant du Radar immobilier de JLR.ca. 7. Prix médian des ventes des unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) au 1er trimestre de 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 8. Prix médian des ventes des unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) au 1er trimestre de 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 9. Prix médian des ventes des unifamiliales et condos au 1er trimestre de 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 10. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des unifamiliales entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 11. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des condos entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 12. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des plex entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 13. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des propriétés résidentielles entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 14. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des propriétés résidentielles entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 15. Proportion des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 16. Proportion la plus élevée des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. 17. Pourcentage moyen entre le prix vendu et le dernier prix affiché pour les propriétés vendues en surenchère sur DuProprio.com entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 18. Selon le forfait choisi. 19. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 20. Pourcentage des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 21. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales, condos et plex (2 à 5 logements) entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 22. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des propriétés unifamiliales entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 23. Pourcentage des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 24. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales et plex (2 à 5 logements) entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 25. Variation du prix médian des ventes des condos entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 26. Pourcentage des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 27. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des propriétés résidentielles entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 28. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales et condos entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 29. Pourcentage des propriétés DuProprio vendues à un prix supérieur au dernier prix affiché entre le 1er janvier et le 31 mars 2022. 30. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des différents types de propriétés résidentielles entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 31. Variation du prix médian des ventes des condos entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 32. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales et plex (2 à 5 logements) entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca. 33. DuProprio et APCIQ : estimation par la moyenne du délai de vente des unifamiliales et des plex entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022. 34. Variation du prix médian des ventes des unifamiliales entre le 1er janvier et le 31 mars 2021 et 2022 au Québec, selon le Radar immobilier de JLR.ca.